Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2013

Sous les étoiles

J'ai lancé une poignée de sable
au destin des étoiles
et crié: "Abandon"!
Le buveur de kéfir joue encore du violon
son instrument pleure
mais rit sous cape
pour toutes les jupes tournantes
qui lui caressent le menton.

Il ignore mes pieds nus
et mes calles
ma mèche d'argent sur mon front pâle,
il méprise mes trésors ne pense qu'à l'or
de la nouvelle reine
que j'ai vu dans son jeu, bien avant lui.

Mon coeur se plie
mais ne saigne plus:
inconnu il n'a pu être sali.
C'est un diamant sous l'eau qui dore,
mon seul bien
et demain, j'aimerai plus fort.


2013

Fracas

Peut-être qu'il fallait bien tout ça,
tous ces cris, tous ces drames
ces multiples déchirures
ces foudres qui tombaient toutes droites
à la perpendiculaire du coeur
pour qu'il se lézarde
se casse en deux
et roule sous le tapis d'une indifférence
de porcelaine, un détachement encore fragile.

Peut-être qu'il fallait bien tout cela,
toutes ces femmes en soufflet sur ses joues,
ces danseuses, ces lisières d'âme
ou d'ailleurs,
ce mépris qui ne s'est jamais démenti
pour qu'enfin
elle comprenne, qu'elle accepte
de se sauver d'elle-même.

Peut-être qu'il fallait autant de souffrance
dans son regard sans nuit,
pour qu'elle voit l'amour la main tendue,
l'autre sourire,
le bel avenir...


2013                                                                                              

En finir

Tu m'as donné

bien plus de mépris
de froide désinvolture
que je ne peux en contenir
sans me briser.

Il est temps pour moi
de me sauver
de sortir de tes yeux
et de n'y plus revenir...

2013

Du papier sur mes doigts

Père
maintenant que tu vois tout
depuis l'autre côté,
le vois-tu ce trou, cette béance
que j'ai dans le coeur
ce vide que rien    jamais   ne vient combler
cet espace qui était à toi
où tu n'es pas venu habiter.
Les vois-tu ces larmes
que je ne verse pas, ce coeur enflé
de marées refoulées?
Cet espoir recroquevillé comme un enfant
dans le noir d'une cave
et qui me hante encore
bien que je ne crois pas
aux fantômes.
Croyais-tu que ce papier sur mes doigts
effacerait
les matins sans pain, les soirs sans dîner
les manteaux trop courts,
et tes yeux froids?

Ici aussi, tu as échoué.

Père
maintenant que tu vois tout
depuis l'autre côté
le vois-tu cet amour
que tu as laissé...

2013