Barjavel en écho à David P.

photo personnelle



"Chaque fleur est un sexe. Y avez-vous pensé quand vous respirer une rose? Chaque fleur est même, le plus souvent, deux sexes, le mâle et la femelle, et sa vie brève est, dans un flamboiement de beauté, l'accomplissement de l'amour. Le pécher rose se fait l'amour par toutes ses fleurs, et chaque graminée en fait autant, et les champs de la Beauce et de l'Ukraine plus loin que tous les horizons, sont d'immenses champs d'amour. Dans la moitié du monde, en quelques semaines, plantes et arbres libèrent des milliards de tonnes de pollen dont les grains microscopiques vont pour la plupart se perdre au vent. Quelques uns par la grâce du hasard, de la brise ou des insectes, atteindront un pistil dans son érection figée et iront féconder les ovules. Pour que la vie continue.

Pour que la vie continue, le règne animal à son tour s'émeut. Dans les forêts et les champs, sous les cailloux, sous les écorces, dans l'épaisseur de la terre et dans le vent, toutes les espèces animales, du ciron à l'éléphant, jettent leurs mâles à l'assaut des femelles. Dans chaque trou d'eau, dans les mares, les fleuves et les mers, les femelles des poissons pondent des milliards d'oeufs sur lesquels les ma^les viennent projeter leur semence.

Pendant quelques jours, les eaux vivantes ne sont plus qu'un immense brassage séminal."



René Barjavel "La faim du tigre"

2 commentaires:

  1. Merci Dé pour le rappel de ce si beau texte, que je connaissais finalement, ayant lu ce (magnifique) livre, mais il y a fort longtemps. Ça me donne d'ailleurs envie d'aller y faire un autre tour. Me prend la faim du tigre !
    :-)*

    RépondreSupprimer
  2. Oh!! tu l'as lu??!! Il fait partie de mes livres "fondateurs" on va dire et je l'ai toujours à portée de main. D'aucuns le jugeront un peu naïf mais il a été la première pierre de ce chemin spirituel que je fais depuis de longues années, picorant ici et là des sagesses et des vérités qui me touchent. Des mots comme ce titre si puissant : "La faim du tigre est comme la faim de l'agneau". Il y a tant dans ce livre de grains pour faire son pain, il est inépuisable!

    :o*

    RépondreSupprimer