...




J'ai peur


J'ai peur.

Etrange ce mot qui semble inachevé. PEUR.
Quatre lettres qui me nouent jusqu'à l'âme.

Oh pas besoin que vous me chantiez le couplet du "inutile d'avoir peur puisque ça ne changera rien".
Oui certes.
Pour l'heure j'ai mal au ventre, à l'âme, je me sens pat, prisonnière d'un jeu où je ne suis plus
-comme des milliards d'autres-
qu'un PION.

Et plus encore j'ai peur pour toi mon ange
qui n'a pas demandé ta douleur
mais qui l'a reçu au creux le plus doux de ton enfance.
J'ai peur qu'un jour il n'y ait que l'argent-roi et plus rien
pour les gueux,
j'ai peur qu'on te laisse mourir sans vergogne.

Et par-dessus tout, j'ai peur de devoir comme Marie, comme Marie...