En vérité...



..je n'ai jamais ressenti de sentiment amoureux pour qui que ce soit de ce côté du miroir.

C'est un fait. Je l'ai compris il y a quelques jours. Si j'avais dû succomber au charme d'un homme, cela aurait été à celui de J.  il y a une dizaine d'années. Il était beau et doux, un peu cassé, j'ai tout de suite eu un grand coup de coeur. Mais ce n'est pas allé plus loin que ça: un coup de coeur.

J'ai beaucoup rêvé. Mais je n'ai fait que ça. Et je continue à dériver avec ma tête et mon coeur. Rien de plus. Si j'écris à un homme, si j'écris à propos d'un homme, il est purement imaginaire. Pour écrire au sujet d'une personne il faut bien la connaître, et alors tant encore nous échappe. Je ne connais personne "bien" par ici. Je ne reçois que des effluves de vous. On écrit jamais qu'à partir de Soi en fin de compte.

Je ne cherche pas l'aventure, je ne cherche pas même à flirter. Mais je cherche la tendresse humaine, ça c'est vrai. Aussi ce n'est pas parce que je ne suis pas toujours d'accord avec mes vieux camarades que je ne les aime pas tendrement.

J'écris surtout à l'Amour. En vérité si je suis amoureuse, c'est seulement de l'Amour.

J'ai de tendres amitiés, mais ce n'est que ça. Et c'est déjà pas mal je trouve...




2 commentaires:

  1. "quand j'écris ces vers
    C'est que ça m'amuse
    C'est que ça m'amuse
    C'est que ça m'amuse et je vous chie au nez." ahahah on t'aime aussi Dé ;)

    RépondreSupprimer
  2. Une camarade de blog l'avait posté un jour et je trouvais que ça répondait bien à tous les coupeurs de cheveux en quatre (et dieu sait que j'en ai croisé depuis que j'ai l'outrecuidance d'écrire ;) )

    Moi aussi je t'aime bien Valentine et ça n'a rien d'ironique ;)

    RépondreSupprimer