Gaston






Toi s'échappant de moi
moi s'échappant de toi
pour à nouveau nous confondre d'attirance
ainsi nous sommes ce couple ininterrompu
tour à tour désassemblé et réuni à jamais.

  Gaston Miron

3 commentaires:

  1. Bonjour Dé !
    Sauf si j’ai raté quelque chose il me semble que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu le plaisir de venir lire sur ton blog une de ces pépites dont tu as le secret. Aussi je profite de l’occasion pour m’enquérir de toi, en espérant que tu vas bien, que tu es toujours aussi inspirée, etc.
    Tu te fais trop désirer ;-)
    Grosse bises.

    RépondreSupprimer
  2. Hello David ...oui je vais bien, j'ai juste redéfini mes priorités. Le décès de mon amie Agnès m'a beaucoup fait réflêchir à la relative vacuité du web. D'autre part certains de mes meilleurs amis ont fermés leur blog, sont passés à autre chose et je ne voyais plus bien l'intérêt de poursuivre le mien. Mais l'écriture c'est un vrai plaisir. Pas un besoin mais un plaisir. Alors bien sûr j'écris toujours même si je poste moins. Et puis j'ai un autre blog où je m'exprime plus librement.

    Et toi comment va? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Désirée,
      Je crois comprendre ce que tu entends par la relative vacuité du web. Sauf avec quelques personnes comme toi, dont j’apprécie la « présence » et avec lesquelles je partage volontiers quelques « fleurs ».
      Mais quel est donc cet autre blog qui te libère ? Aurais-je le privilège de t’y lire ?
      Sinon, je vais comme d’habitude ;-) Trop de quotidien qui m’encombre l’âme et l’asphyxie ! Il me semble que le temps s’épuise au fur et à mesure qu’il passe, comme une source qui se tarie dont l’eau fraîche devient de plus en plus rare et précieuse ! Tu vois sans doute ce que je veux dire ;-)
      Je suis ravi d’apprendre que tu vas bien, que cela dure :-)
      Bises

      Supprimer