Mousson




Te voilà revenu de l'été
avec cette peau de pain bien cuit
et tout autant parfumé.
Ta sensualité est un vent chaud
dans une palme molle,
une vibration presque imperceptible
ondule dans ta chair.

Une paresse nimbe d'or ton corps
d'animal nonchalant.
Ton oeil est une écaille qui luit
dans la pénombre estivale,
et ta bouche un phare permanent:
en ta présence
j'ai la faiblesse des phalènes.


2016



Slava RADOV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire