Vague l'âme





De quelle flamme
gardes-tu la trace mon Âme,
de quel feu disparu,
de quel amour ancien,
que tu soupires à te fendre?

Tu es toute entière encore
tournée vers lui.

Tu flottes en moi
seulement reliée à la terre
par le bout de mon pied,
et tires sur ma vie
comme sur un boulet...


2017


Commentaires

  1. Le feu de l'âme ne meurt pas.
    Je soufflerai sur les braises s'il le faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non en effet, il ne meurt pas. La preuve: j'en brûle encore ;)

      Supprimer
  2. Ah que c'est beau ce que tu écris ici Désirée !
    Cette soif m'habite tant
    et tes mots l'attisent.
    Je n'en ai jamais assez d'entendre parler de Mon Amour
    sur tous les tons et de tant de façons... unique à chacun. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "soif" C'est le mot magique Kéa! C'est tellement ça, c'est quelque chose qu'on ne peut ni distraire, ni étancher de quelque manière que ce soit. "Mon Amour" est le sujet d'un texte qui germe, merci d'être passée Kéa et d'avoir laissé un peu de ta propre flamme :)

      Supprimer
  3. ...trop beau ce phénix ;) je l'emporte ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

D'un monde à l'autre

Massacre à la tronçonneuse

Des mots qui volent tout seuls...