Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2017

Le dire...

J'ai osé. Lui dire que je lui parlais toujours avec douceur et patience. Que cette douceur et cette patience étaient naturelles chez moi et en aucun cas le fruit d'un effort, d'une volonté. Que je n'étais que bienveillance envers elle. Et que je méritais en retour la même bienveillance. Non comme un "dû" mais comme une reliance d'amour. Un ouroboros lumineux.

Je ne m'explique pas pourquoi j'ai ressenti une telle honte à énoncer une vérité simple.

Parfois je ressens une telle fatigue à être juste ce que je suis. A être doucement humaine dans un espace où tous se déchirent à pleines dents. En famille. Entre gens du même sang. Alors je me mets à planer au-dessus d'eux. Au-dessus de tous ces gens blessés que je ne peux pas réparer parce que parler est impossible.




Bobin

"Aujourd'hui mon amour je suis trop fatigué pour t'écrire. Tu trouveras dans ton coeur une lettre de plusieurs pages, remplies de silence. Lis-la lentement. La lumière de ce jour l'a écrite en mon nom. Il n'y est question que de toi et de ce repos qui me vient chaque fois que je tourne mon visage vers ton visage là-bas, à plusieurs centaines de kilomètres"..

Christian BOBIN - L'Enchantement simple