Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Tomber en haut

Ça lui arrive comme ça.

De plus en plus souvent. Il suffit qu'elle lève les yeux vers le ciel: aussitôt elle tombe dedans.

Elle tombe dans le bleu et c'est comme tomber dans la paix. Elle sourit. Elle ne peut pas s'en empêcher. Car dès qu'elle est , elle est reliée à la joie.  Pas une joie de foire ou de carnaval, bruyante et passagère, non: une joie de paysage de montagne, d'océan, de désert. Une joie fondamentale et grave. Profonde, lumineuse.

Ça lui arrive de plus en plus souvent. Il suffit qu'elle le veuille, qu'elle appelle et aussitôt tout s'ouvre en elle, autour d'elle. Tout l'accueille, la reçoit. Elle a cette sensation familière de se partager en deux sur le devant, et de s'ouvrir à deux battants. Elle s'ouvre sur une lumière calme, apaisante, attirante.Et parfois ça lui fait peur. Parce qu'elle pourrait s'y perdre ou plutôt, elle pourrait s'y donner avec joie, avec tellement de joie. Elle voudrait se rouler en b…

Champs des possibles

Image
Il est abeille.

Affairé, agité, fiévreux, erratique. Prince en livrée de velours aux bottes de chitine. Ici, là, ailleurs. Tout le temps ailleurs, jamais présent ou très temporairement. Sa voie est une ligne brisée.

Elle est fleur.

Immobile jusqu'au coeur. Posée, monolithique, tranquille. Cercle parfait. La calme lumière coule d'en haut à l'intérieur de sa tête. Sa voie est un point: le centre de l'univers.

Elle le regarde amusée, étonnée, agacée, compréhensive, bienveillante. Partagée. Elle voudrait qu'il cesse. Qu'il se pose et fasse son miel. Son or. Elle aimerait mais elle sait. Que son agitation est une fuite en avant de la douleur et de la peur, elle voudrait pourrait l'aider, n'en a pas le désir.

Tout doit venir de lui.

La fleur au coeur immobile voit par cet oeil unique. Elle se tait désormais n'intervient pas sachant qu'il muera. Ou pas. Mais même cette erreur lui appartient. A lui. Seul.

Pour l'heure elle l'observe et comme to…

Tête levée

Les nuages du jour ressemblent à des barques à fond plat.
Ils dérivent lentement
sur une eau invisible où nous sommes, tout au fond
poissons envasés...

Les nuages c'est tellement beau
qu'on croirait que c'est faux.

Pour vous, pour toi...

Image