Articles

Affichage des articles du décembre, 2014

L'An Nouveau

Image
Une année s'éteint, une autre s'allume dans la gaieté des bulles et des cotillons.

Je vous souhaite une année belle, douce, en santé et en joie. Je vous embrasse très fraternellement.

A bientôt.

De Bonnes et Douces Fêtes à Vous

Image
Noël 1963

Tout l'amour tente encor de gagner la bataille
La neige du jardin a pris son air d'été.
Dieu glisse doucement de la femme à la paille
L'aile de l'ange porte un peu de sang léger.

J'écoute quelque part marcher de lourdes bêtes,
La lune fait briller des tapis à leurs flancs
Et des rois costumés d'avance pour la fête
Avec des gestes ronds se parlent d'un enfant.

Cette année à Noël j'ai l'âge de la crèche,
Sa bonne chaude paille et le souffle profond
Du vieil âne et du boeuf qui réchauffent la neige.
J'ai mille ans de pitié enfermés sous mon front.

Que l'enfant est petit sans fin remis au monde!
J'ai mal en cette nuit pour les projets de Dieu,
Pour l'ange refusé, pour l'étoile qui tombe,
Pour ce qui est en route et pleure dans nos yeux.

Andrée SODENKAMP extrait de "Femmes des longs matins"

Portrait à l'aveugle

Image
Je t'aime.
Je suis fou d'amour pour toi.
J'aime ton gros nez
tes lèvres trop épaisses
sous ta moustache trop drue,
tes oreilles immenses et tes lobes
aussi larges que des assiettes molles
qu'auraient peintes le vieux Dali.
J'aime aussi tes bras maigres,
de Chippendale à l'envers,
ta brioche convexe
et ton absence de fesses,
aussi ces cannes de serin à genoux cagneux
flottant dans tes pantalons
comme pavillon au vent marin.
J'aime tes cheveux
raréfiés comme les feuilles en hiver,
tes coupes qui ne te vont jamais
et qui ne ressemblent à rien.
J'aime tes mains précieuses de fille
bien trop petites pour un homme
qui se veut si grand,
tes pieds de hobbit et ton caractère velu.
Mais ce que je trouve le plus joli
c'est ton affreux zigouigoui,
cette petite chose rose et racornie
que tu planques pour mieux sortir,
avec des airs de Napoléon après Austerlitz.
J'aime ta conversation érudite
cet écran de fumée derrière lequel
pointe toujours son oeil unique…