Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2013

En gris

Le coeur gourd
et les doigts vides
j'aurai dû savoir
que même bien sage
la langue modérée et le feu contenu
ce ne serait jamais moi
l'élue
celle pour qui il écrirait aux nuages
à la marge du ciel.
Le coeur gourd et les yeux humides
recommencer l'apprentissage
de l'abandon
et du néant.

2013

Bébé geint

Pour échapper un instant à la mort, célébrer la Vie!



Mon bébé geint, mon bébé pleure
mon bébé boude et dit qu'il se sent seul.
Si mon bébé était moins bébé bête,
Il viendrait jouer avec ma pâquerette. Ma nature printanière lui ferait les joues roses et le sourire blanc,
des fourmis dans les doigts, des grillons sur les lèvres.
Nous irions nous rouler nus, dans le gras vert des champs,
et mon bébé me prêterait son sifflet à roulette. L'air se gonflerait de jeux, soupirs, guilis guilis,
et nous serait bien égal l'oeil outré de l'alouette,
lorsque se poserait sur la bouche de l'autre un peu gris,
un baiser, des désirs, un souffle, une minette.
Ah ! courir légers le cul au vent, et de partout échevelés,
te chevaucher dans la rosée, faire la brouette aux pieds levés. Lécher ta peau de serpolet et de lavande,
se caresser jusqu'à s'user, qu'encor encore mon bébé bande. Mais mon bébé geint, mon bébé pleure
Il boude dans son coin, et laisse s'échapper,

Passage (II)

Dame la Mort fait festin
à larges bouchées
dans la galette des miens.

Elle m'a déjà mangé les vieilles branches
apprécié mes oncles et tantes,
éclairci les rangs maigres de mes anciens.

Voilà qu'elle rode tout près, frôle ma mère
après avoir englouti mon père
la peur du vide me tient.

De la fratrie paternelle ne reste rien
une décennie a suffit pour que je me tourne
et ne trouve plus que souvenirs du passé.

On est jamais préparé à l'absence définitive
douleur et espoir de lumière
se déchirent mon coeur.

Mes os tremblent de chagrin contenu
et cherchent la moindre étincelle de chaleur
comme un vieux chat mouillé
auprès de ceux qui demeurent.

2013

L'Inconnu