Laisse-le



Laisse-le.

Laisse-le être là, à côté,
Silencieux, tout cassé,
Ignorant qu'il l'est.

Laisse-le apprendre,
Il est plus lent que toi,
Qui est aussi lente
Qu'une étoile peinte
Sur un panneau de bois.

Ne lui donne plus de coups de pieds
Pour le faire avancer,
Ne pince pas son oreille
S'il ne veut t'écouter.

Laisse-le être là
Simplement silencieux.
Pose-toi dans la tendresse
De ton coeur de feu
A quoi rime que tu le blesses
Sinon à vous rendre malheureux
Laisse-le.

Il est plus faible, regarde-le
Il est si maigre aux fond des yeux.
Il n'a pas ton ampleur
Ton embonpoint amoureux,
Il grignote, tu dévores
Le monde et ses couleurs,
Tu éclates de bonheur
Il le refuse encore
Comme il peut.

Alors laisse-le, doucement
Être là sans y être
Il tient si peu de place
Laisse-le.

2011

Commentaires

  1. "Il est si maigre au fond des yeux"
    Que c'est bien trouvé, ça ! Le genre de répartie qui fait envie, qu'on aurait bien aimé envoyer.
    Mes compliments et mes bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Bifane, c'est toujours un plaisir de te voir réapparaître. J'espère que tu vas bien?

      J'ai écrit ce texte un jour de clarté où je me disais que secouer une certaine personne était du temps perdu, qu'il devait aller à son propre rythme, avancer, ou pas, mais que cela devait être son seul choix. Au final "il" n'a pas avancé d'un iota et moi je suis partie. Il n'y a aucune tristesse en cela c'est juste comme cela et puis voilà.

      Bises!

      Supprimer
  2. Agréable balade sur ton blog. Je reviendrai.

    RépondreSupprimer
  3. Souvent il n'y a pas d'explications à une situation.On est en décalage, tout simplement.
    Dans le film "La Vérité" Brigitte Bardot a une très belle réplique:
    " Nous nous sommes aimés mais pas au même moment "
    Douce soirée Désirée.
    Renaud

    RépondreSupprimer
  4. Un genre de "Je t'aime moi non plus" Renaud? Ah être en décalage amoureux quelle douleur! L'un parle d'amour à l'autre qui n'écoute pas, pas encore et lorsqu'enfin il ou elle entends il est souvent trop tard. la vie est mal fichue.

    Douce soirée à toi aussi ami Renaud :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

D'un monde à l'autre

Massacre à la tronçonneuse

Des mots qui volent tout seuls...