Amours parallèles



Comme un papillon
une pincée de lumière, ronde
sur l'épaule
cela nous suit, parfois marche
à nos côtés
quand on se fait légers, légers
qu'on laisse toute la chair
en arrière, qu'on ne garde que le battement,
l'écho du battement,
le reflet sur la pierre,
ce diamant qu'on ne taillera jamais,
- et pour quoi faire-
puisqu'on vit un amour parallèle,
qui nous suit, parfois nous précède,
fait la ronde et nous encercle
sans nous tenir prisonniers,
puisque nous marchons côte à côte
sans jamais nous toucher,
et pourtant transpercés
par la même flèche tirée
en plein soleil et que marchant
côte à côte, nous en sommes
réchauffés.



2017
Christian Schloe







Commentaires

  1. Je me sens bien côte à côte, pris soudain après une longue absence dans le flot de tes images qui parlent toujours si bien à mon coeur.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nico, je me faisais du soucis, plus de nouvelles depuis Août...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

D'un monde à l'autre

Massacre à la tronçonneuse

Des mots qui volent tout seuls...